Rechercher
  • lamemoiredumonde

Club Lecture 4

Voici de retour dans le blog des comptes rendus du club lecture, nous nous retrouvons le 7 octobre, premier vendredi du mois, pour la 5ème soirée partages de lectures !

Mais les clubs lectures c'est aussi :

Le jeudi 29 septembre Nous nous retrouvons pour clôturer le cycle Camus avec la conférence de Jean-Louis Meunier Camus et le monde moderne,

Le Vendredi 21 Octobre nous commençons le cycle Giono avec la lecture de Colline.

*


Le vendredi 2 septembre 2022, nous étions 13 présents pour cette rencontre de reprise . Comme toujours, une soirée fort conviviale d’échanges enrichissants autour des livres choisis par Miguel, Claude, Françoise, Mathieu, Chantal, Denis, Christian, Michèle, José. Livres présentés (Animation et compte rendu par Miguel et Michèle) : 1- Miguel : L’inconnu de la poste - Florence Aubenas (Points 2022) Florence Aubenas met tout son talent de journaliste pour reprendre, à son compte, une investigation minutieuse sur cette affaire criminelle qui défraya en 2008 toute la région de l’Ain à la suite de l’assassinat de Catherine Burgot, la sympathique postière de Montréal-la-Cluse, tuée de vingt-huit coups de couteau. C’est une enquête approfondie, faite de rebondissements. L’écriture empathique met en scène un des supposés protagonistes de ce meurtre, Gérald Thomassin, ex-espoir du cinéma français ( Le petit criminel de Doillon, César du meilleur espoir en 1991 ) , devenu marginal, longtemps soupçonné, avant de bénéficier d’un non-lieu, les deux ADN retrouvés sur le lieu du crime ne correspondant pas au sien. Lui a définitivement disparu. C’est un récit humaniste, une enquête approfondie, une affaire qui conserve, en partie, son mystère. Miguel nous invite à découvrir les autres ouvrages de Florence Aubenas, notamment Le Quai de Ouistreham. 2- Claude : Entre toutes les femmes - John Mc Gahern ( 1934-2006) (Sabine Wespieser 2022) Un livre qui nous plonge au cœur de l’Irlande rurale dans la famille de Michael Moran, le pater familias - deux fils, trois filles - veuf, encore bel homme, remarié à Rose douce, enjouée, bienveillante. C’est un homme autoritaire, aigri, violent, vindicatif , frustré, marqué à jamais par son implication dans les rangs de l’IRA. Un roman magistral, réaliste qui décrit dans une atmosphère lourde , oppressante , rugueuse, les relations complexes, houleuses, les sentiments d’amour et de haine entre le père et ses enfants, les journées de labeur cadencées par les prières... Une analyse intelligente, fouillée qui met en exergue cette époque difficile (après la guerre d’Indépendance 1919-1921 et la guerre civile 1922-1923 ). Un auteur majeur de la littérature irlandaise. 3- Françoise : Profession du père - Sorj Chalandon (Le Livre De Poche 2016) Sorj Chalandon raconte son père. Un mythomane violent qui disait qu'il avait été chanteur, footballeur, professeur de judo, parachutiste, espion, pasteur d'une Église pentecôtiste américaine et conseiller personnel du général de Gaulle jusqu’en 1958. Il disait qu’il avait été trahi par De Gaulle et qu’il voulait le tuer. En fait Sorj ( dont le prénom est Georges mais que sa mère appelait Sorj) raconte le quotidien du jeune obéissant contraint aux folies paternelles. Une ambiance familiale sur le fil du rasoir, où la peur domine, où l'enfant somatise entre asthme et incurie scolaire. Puis devenu adulte, Sorj tente la compréhension et la découverte de vérités sur son père qui s’était fait passer pour un résistant alors qu’il a été un nazi. Le livre fait des allers - retours entre les différents moments de cette vie compliquée. Il parle de la relation enfants-parents avec un père qui, à la fois, fascine et fait peur . L’autobiographie est forte, émouvante, dans un style d’écriture très fluide. 4- Mathieu : Patria - Fernando Aramburu (Babel 2020) Un immense succès en Espagne, couronné par plusieurs prix. Adapté à la télévision « Patria ». Le roman a pour cadre un village rural du Pays basque, dans la province de Guipuscoa. Le récit se décline en analepses et prolepses (retour en arrière et en avant - au cinéma flash-back) , et raconte le quotidien des familles endeuillées durant les années de plomb, les drames familiaux (assassinat del Txato -le bavard , le garagiste…) après la mort de Franco, jusqu’en 2011 quand l’ETA (Euskadi Ta Askatasuna – Pays Basque et Liberté) annonce la fin de la lutte armée. Le retour dela veuve, Bittori va déstabiliser, un peu plus le village. Dans un style incisif, avec de courts chapitres facilitant la lecture de cet ouvrage de plus de 600 pages , cette fresque romanesque évoque le deuil, la souffrance, le conflit des classes, la mémoire, le pardon, la rédemption. 5- Chantal : Fahrenheit 451 -Ray Bradbury (Folio 2000) Adapté au cinéma en 1966 par François Truffaut. Le titre fait référence au point d'auto-inflammation, en degrés Fahrenheit, du papier. Cette température équivaut à 232,8 °C . Dans cette société totalitaire, les livres sont interdits car dangereux et doivent être brûlés car toute activité culturelle, artistique est considérée pour l’ordre social pernicieuse .Les pompiers deviennent des pyromanes. Montag en est leur chef, mais il va rencontrer Clarisse… C’est un roman visionnaire, de nombreux parallèles peuvent être faits avec l’actualité brûlante d’aujourd’hui, comme celle d’hier. La littérature peut être salvatrice. Un roman culte, qu’il faut avoir lu. 6- Denis : La vie des Elfes - Muriel Barbery (Folio 2019) Une lecture recommandée par une amie qui a été un moment de ravissement. Un conte lent, poétique, lyrique, fantastique, drôle, philosophique, original, écrit dans le langage des elfes. Clara est musicienne et Maria sait parler à la flore et à la faune , deux orphelines adoptées l’une en Bourgogne, l’autre dans les Abruzzes, ces fillettes dotées de nombreuses qualités, vont être initiées à rencontrer ces petits êtres à des fins perverses mais elles parviendront à être plus fortes que les forces du mal. Il faut se laisser aller au fil des pages... 7 – Christian : Un été dans la Sierra - Jean Muir (1838-1914) (folio 2022) Jean Muir : tout à la fois :Botaniste, géologue, explorateur, ingénieur, inventeur, essayiste, écrivain, préservationniste, alpiniste, glaciologue, écologue, philosophe, naturaliste, conservationniste... C’est un carnet de bord , une narration , jour après jour , celle de l’auteur durant l’été 1869 alors qu’il est engagé pour accompagner une transhumance vers la Yosemite Valley, aux États-Unis. Après un début lent consacré à la botanique, l’écriture se libère, se colore, s’anime , les paysages sont sublimes. C’est une ode jubilatoire, enthousiaste à la nature sauvage . Jean Muir nous fait partager ses émotions, ses sensations, son émerveillement. Une lecture exotique, dépaysante. 8- Michèle : L’abolition des privilèges – Bertrand Guillot (Les avrils 2022) La nuit du 4 août 1789 reste une date historique. Cette fameuse nuit est mise en scène comme une pièce de théâtre, à la fois, tragi-comédie et farce, et respecte les trois unités : le temps : une nuit chaude au cœur de l'été 1789 , du crépuscule au petit matin, un lieu , l'Hôtel des Menus Plaisirs à Versailles , une action : L’abolition des privilèges. Nous sommes spectateurs privilégiés, assis au milieu des quelques 1000 députés membres du clergé, nobles et députés du Tiers et des gazetiers, nous allons suivre les débats et être aussi portés par l'émotion générale surexcitée de tous , les assauts de surenchère de générosité pour demander l'égalité devant l'impôt, l'admission de tous aux fonctions publiques, supprimer les abus, renoncer à certains privilèges, monopoles .Un ouvrage instructif dans les parallèles à peine déguisés avec notre époque. 9- José : Marcel Proust José nous rappelle que cette année nous commémorons le centième anniversaire de la disparition de Marcel Proust. ( Paris- 10 juillet 1871 - 18 novembre 1922 ) A cette occasion plusieurs ouvrages ont été édités ou réédités, et la Mémoire du monde a mis à l’honneur cet écrivain avec une table qui lui est dédiée. Elle nous recommande, plus particulièrement deux nouveautés de cette rentrée littéraire Clara lit Proust de Stéphane Carlier , un roman qui raconte la découverte de Proust par une jeune coiffeuse et l'onde choc que cela produit dans sa vie. En parallèle d'Une Saison avec Luce d'Henri Raczymow, une pastiche d'Albertine disparue. Et d’autres ouvrages sont attirants. A lire aussi Vladimir Jankélévitch (1903-1985).



au plaisir de vous voir, et revoir dans notre librairie,

prochain rendez-vous ce jeudi 29 septembre autour de Camus.



121 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout